Valorisation de l’image industrielle du territoire 

L’industrie souffre toujours d’une mauvaise image. Les efforts pour réconcilier le public et l’industrie doivent être constants. L’industrie représente 13% des emplois en France et la Haute- Savoie reste ici au dessus de la moyenne nationale puisque l’industrie représente 20% des emplois du territoire.

L’association souhaite donc mettre en oeuvre des actions particulières auprès des scolaires et cela avec une double logique : valoriser les métiers techniques et industriels et valoriser les nouveaux modes de gestion et de gouvernance propres aux nouveaux statuts économiques comme celui de Scop.

Il y a pour l’industrie une nécessité à renouer avec les jeunes, la difficulté pour les entreprises de l’industrie à recruter en est le signal le plus significatif.

Dès le 15ème siècle, Annecy est un centre pré-industriel très actif : fabrication d’armes, coutellerie, moulinage de la soie par les moulins installés sur la rivière exutoire du lac, le Thiou.

C’est à la fin du 18ème et au début du 19ème que la vocation industrielle de la région d’Annecy devient marquante avec l’implantation des premières industries et notamment des 3 industries historiques, toutes installées le long du Thiou, axe industriel majeur pour son énergie hydraulique : les papeteries Aussedat de Cran (1802), la manufacture de coton d’Annecy (1804) et les Forges de Crans (1817).

Dans les années 1920, de nouvelles implantations industrielles inscrivent le territoire dans un nouveau développement. Grâce à la fourniture d’électricité par la société des Forces du Fier fondée en 1897, l’industriel suisse Schmid-Roost implante en 1917 une usine produisant des roulements à bille (SRO). Elle devient en 1947 la Société nouvelle de roulements (SNR).

En 1953, l’implantation de la société Gillette renforce l’importance de la métallurgie à Annecy. Le pouvoir politique de l’époque facilite les nouvelles implantations. L’installation à Argonay de l’usine d’électronique de précision Dassault en 1962 confirme cette vocation industrielle.

Ce développement industriel exceptionnel représente un élément central pour qui veut comprendre l’histoire actuelle du territoire.

En plus des visites sur réservations, deux temps forts annuels sont repérés pour mettre en valeur l’industrie et son histoire à destination du grand public. Ces temps sont l’occasion de visites guidées gratuites accompagnées d’autres types d’actions, notamment des expositions.

Les Journées Européennes du Patrimoine : Évènement national axé sur l’ouverture gratuite au public de sites normalement fermés ou à accès payants, les JEP permettent d’inclure les visites de l’usine à un temps dédié et repéré. Les visites bénéficient alors d’un réseau de partenariat.

La Semaine de l’Industrie : Chaque année au mois de mars, l’Etat via la Direction Générale des Entreprises labellise une semaine afin de valoriser les entreprises de l’hexagone : conférences, projections, expositions et journée de visite de l’usine.

Dans les deux cas, les visites sont gratuites et se font hors cycle de production afin de pouvoir accueillir un maximum de personnes dans de bonnes conditions.